Faire un don

Quelle déception, comme aujourd'hui, quand Jésus se dérobe aux foules, quand il monte dans une barque avec ses apôtres ! Qu'à cela ne tienne, leur soif de le voir et de l'écouter est tellement brûlante qu'ils sont prêts à tout pour le rejoindre. « A pied, de toutes les villes, ils partent là-bas, de l'autre côté du lac et arrivent avant eux », pour le retrouver quand il débarque. Je ne sais pas si nous aurions fait de même. Mais cela nous interroge sur notre désir de rencontrer Jésus.


Voir première lecture, deuxième lecture et psaume

Évangile

Marc 6, 30-34

En ce temps-là, après leur première mission, les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger.
Alors, ils partirent en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement.

Méditation

Le pique-nique raté
par Soeur Anne Lécu
Écouter la méditation

Jean-Baptiste vient d’être assassiné, décapité par le caprice d’une reine et la lâcheté d’un roi ; et l’on peut comprendre que les apôtres comme Jésus soient un peu secoués par cet évènement. Tous aspirent au repos. Mais ce n’est visiblement pas le temps du repos car les foules qui suivent Jésus en ont décidé autrement et se débrouillent non seulement pour le suivre mais pour le précéder. Le texte évoque un certain bazar puisque, avant le départ en barque, certains arrivent et d’autres partent, on ne sait trop ce qu’ils viennent faire, et sans doute l’hypoglycémie pointe son nez.  

Le texte, hélas coupé en fine tranche, ne nous permet pas de savoir que les disciples avaient prévu un pique-nique et qu’ils comptaient bien manger avec Jésus au calme, une fois partis à l’écart. Mais voilà, c’est raté. Lorsque Jésus arrive en barque avec les siens, la foule est reconstituée et l’attend.

Jésus est sans doute fatigué, affamé, triste surtout. Mais il ne s’attarde pas à cela et emmène ses apôtres avec lui dans ce changement de programme : ce qui compte, c’est la faim du peuple, faim de la parole et faim de pain. Le texte se poursuit en effet par une multiplication des pains. La pointe de cette saynète tient sans doute à nous faire découvrir que la passion du Christ ne commence pas le jeudi saint. C’est dans le quotidien des jours qu’il donne son temps, son énergie, sa patience. Le repos qu’il encourage les siens à prendre n’est pas pour lui d’abord. L’urgence est toujours de redonner courage à ceux qui en manquent.

Chant

Chantez à Dieu un chant nouveau
Écouter le chant

Chantez à Dieu un chant nouveau,
chantez-le terre entière
Splendeur, Puissance et Majesté brillent
en son temple saint.

Une lumière a resplendi au pays de la mort.
Le peuple errant dans les ténèbres
voit se lever le jour.

Tu as multiplié leur joie, les combles d’allégresse.
Tu viens moissonner l’univers,
en Toi la Terre exulte.

Il a revêtu de sa Gloire le chemin de la mer.
À tous les peuples, il nous envoie
pour célébrer ton nom.

Sur les chemins de Galilée, une voix retentit :
Tournez vos cœurs vers le Seigneur
car son Royaume vient.

Il a guéri nos maladies, pardonné nos péchés,
Il a souffert en nos souffrances
en marchant vers sa mort.

André et Pierre l’ont suivi, laissant là leurs filets.
Jésus leur dit : « Venez à moi,
vous serez pécheurs d’hommes. »

Gloire au Seigneur en tous les temps,
Gloire à son Fils Unique
Gloire à l’Esprit qui nous unit,
pour les siècles sans fin.

Interprété par les Frères dominicains

Psautier écossais – T : A. Gouzes - D. Bourgeois

A la suite de Jésus qui ne cesse de donner sa vie, soyons attentifs, cette semaine, à tous ceux qui attendent quelque chose de nous. Soyons prêts à leur donner notre temps, notre énergie et notre patience. Sachons prendre soin d'eux et nous mettre à leur service. Manifestons notre amour en ne passant pas à côté du geste amical et relationnel. Les belles paroles, les beaux discours, ça ne suffit pas : pour aimer, pour aimer vraiment, il faut s'y mettre ; il faut se relever les manches, comme Jésus qui aime en paroles et en actes. Il s'agit d'être toujours disponible pour rejoindre l'autre avec simplicité, douceur et tendresse.

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches:

Asset 1 Partager

Écoutez l'intégralité de l'épisode sur votre plateforme de podcast préférée

À vous la parole

5 commentaires

Rédiger un commentaire

« la premier lecture raconte 1950-90 et les conséquences actuelles (abbé Pierre etc)? »

Lire la suite

stefan - 21 juillet 2024 - 14:50

« Merci beaucoup soeur Anne pour vos conseils . Un dimanche dans le partage avec les autres.

Pour ma part je vais me retirer dans mon coin et égrainer mon chapelet. Une méditation sur les mystères glo... »

Lire la suite

Marilou - 21 juillet 2024 - 6:59

« Salut,
Je remercie infiniment frère Decoc pour la session sur les hérésies.
J'ai bien apprécié. MERCI, révérend Père. ! Néanmoins, je me suis inscrite pour les 9 méditations des 3 semaines et je n'ai... »

Lire la suite

Soeur Marie Christine Charles - 21 juillet 2024 - 4:55

« Bonjour,
Merci pour votre méditation sœur Anne.
Jésus qui aime en paroles et en actes.
La parole d’Évangile nous invite à être et faire comme Jésus.
Pas toujours facile, en ce qui me concerne.
Co... »

Lire la suite

Vincent H - 21 juillet 2024 - 4:45

« Chère sœur Anne,
Parfois il faut savoir aussi prendre le temps de « goûter/recevoir » ce qui nous est donné gratuitement sans toujours penser que c’est à nous de faire, de dire, d’aller, de donner… et... »

Lire la suite

Cloporte - 18 juillet 2024 - 19:51

Grâce à l'application pour smartphones et tablettes, écoutez les podcasts des méditations et la prière chantée du matin, où que vous soyez.

-0:00